NL : FR
 Flux RSS
Arrow Plan du site

Notre mission

' L'AFCN promeut la protection efficace de la population, des travailleurs et de l'environnement
contre les dangers des rayonnements ionisants'.

RADON

Enceinte ? Evitez les rayons - Annexe 2

Quelques doses typiques liées à des examens radiologiques et de médecine nucléaire (dose au fœtus en millisievert - mSv)


A titre de comparaison* , la dose de rayonnements moyenne en Belgique, provenant de sources naturelles, est de l'ordre de 2 mSv par personne par an.

Examens radiologiques


(d'après N. Buls, Service de Radiologie et Imagerie médicale, UZ Brussel, dose calculée pour l'examen complet)


Thorax: < 0,01 mSv
Abdomen: 3,00 mSv
Colonne lombaire: 6,00 mSv
Urographie intra-veineuse: 7,00 mSv
CT abdomen (scanner): 25,00 mSv
CT bassin (scanner): 21,00 mSv
CT rachis lombaire (scanner): 39,00 mSv

Examens de médecine nucléaire


(données de la Société Belge de Médecine Nucléaire, dose calculée par examen en utilisant les activités de référence):


Scintigraphie osseuse (99m Tc) 4,7 mSv
Scintigraphie thyroïde (99m Tc) 0,9 mSv
Scan cérébral (99m Tc) 4,9 mSv
Tumeurs (18 F) 5,5 mSv
Abcès/tumeurs (67Ga) 16,7 mSv

  • Les chiffres ne sont donnés qu'à titre indicatif, des variations importantes (allant jusqu'à un facteur 10 en radiologie) pouvant exister d'un examen à l'autre, en fonction de l'appareil, des caractéristiques du patient et (surtout) de la procédure utilisée.
  • La réglementation belge impose à tous les services de radiologie de faire mesurer les doses au patient par un expert en radiophysique médicale, afin de pouvoir les comparer à la bonne pratique et de pouvoir, le cas échéant, apporter des corrections. Les patients ne devraient pas hésiter à interroger leur médecin sur les résultats de ces mesures de dose dans son service (plus d'informations sur le site web de l'Agence).
  • Voir Article
  • Voir Annexe 1
  • Voir Annexe 3

* Contrairement à la plupart des expositions auxquelles la population est soumise et qui sont étalées dans le temps de façon assez homogène, les expositions d'origine médicale sont concentrées, avec des débits de dose élevés, ce qui est désavantageux sur le plan des défenses naturelles de l'organisme. La comparaison doit donc être relativisée.


Contact

 
 
 

INES

 


 version imprimable Home

Copyright 2013 © - Mention légale