NL : FR
 Flux RSS
Arrow Plan du site

Notre mission

' L'AFCN promeut la protection efficace de la population, des travailleurs et de l'environnement
contre les dangers des rayonnements ionisants'.

RADON

Radiothérapie de qualité de pointe : transparence et collaboration pour une meilleure sécurité des patients

Table ronde 26 juin 2008

Table ronde 26 juin 08 AFCN


Bruxelles, le 26 juin 2008 -  ‘En radiothérapie, il convient de faire preuve d'une grande vigilance et de déclarer tout problème éventuel en vue de garantir la sécurité des patients et des utilisateurs de manière optimale. A cet égard, la prévention constitue le mot d'ordre et une gestion de la qualité adaptée aux besoins spécifiques contribuera à aborder tout éventuel problème de manière proactive.'
La deuxième table ronde organisée par l'AFCN (l'Agence fédérale de Contrôle nucléaire) en collaboration avec les associations professionnelles concernées s'est donc focalisée sur de nouvelles directives permettant la mise sur pied d'un système de notification adéquat et sur l'amélioration de la qualité en privilégiant la prévention.
La radiothérapie augmente toujours plus les chances de guérison. Les techniques de pointe aujourd'hui employées dans le cadre d'un traitement radiothérapeutique permettent d'administrer des doses élevées avec une grande précision. Toute médaille a son revers et une légère anomalie ou erreur au niveau de l'utilisation de ces doses élevées pourrait avoir un impact considérable. En optant pour une approche proactive, c'est ce que souhaite à tout prix éviter le secteur, qui émarge au top mondial en termes de qualité. Le secteur de la radiothérapie et l'AFCN partagent finalement un objectif principal commun : protéger le patient et les travailleurs. La collaboration intensive de ces derniers mois et les résultats concrets présentés par les groupes de travail constituent la garantie d'une politique concrètement applicable.'

Willy De Roovere Directeur Général AFCN

Depuis la première table ronde d'octobre 2007, deux groupes de travail ont mis en place une nouvelle approche, d'une part, en matière de déclaration d'incidents et, d'autre part, en matière d'assurance qualité. Les résultats et les propositions que ces groupes de travail ont présentés aujourd'hui constituent l'aboutissement d'une collaboration intensive entre l'AFCN, le Collège de Radiothérapie, le Groupement des Unions professionnelles belges des Médecins Spécialistes, l'Association belge de Radiothérapie & Oncologie, la Société belge des Physiciens d'Hôpital, la VVRO (l'association flamande des infirmiers en radiothérapie et oncologie) et le SPF Santé publique.

Groupe de travail Notification


Ce groupe de travail s'est penché sur la mise au point d'un instrument de prévention qui consiste à déclarer les événements significatifs, en termes de radioprotection, survenus dans le domaine de la radioprotection. Ces notifications, et leur analyse, ont pour objectifs principaux, non pas de sanctionner, mais bien de s'assurer que les mesures requises ont été prises localement, de prendre les mesures visant à prévenir tout événement similaire en d'autres endroits et de favoriser l'échange d'expériences. En vue d'encourager la notification d'incidents, le groupe de travail propose l'application du principe de ‘no shame, no blame' et non pas celle de sanctions.
L'AFCN a donc établi, avec le soutien du secteur, une série de directives énumérant les modalités et les critères de cette notification.  

Groupe de travail Assurance qualité


La mise en place d'initiatives visant à améliorer la qualité tout en aidant davantage les radiophysiciens médicaux constituait le défi relevé par ce groupe de travail, qui a formulé trois points d'actions majeurs.

Un audit de dosimétrie externe et systématique sera instauré pour faciliter la tâche des radiophysiciens médicaux. En guise de préambule, l'AFCN mettra sur pied un audit de dosimétrie dit ‘de base' (portant notamment sur l'étalonnage des faisceaux de photons et d'électrons des appareils radiothérapeutiques). L'AFCN publiera un marché public en fin d'année pour que l'audit puisse débuter l'an prochain. En parallèle, des audits spécifiques seront également développés pour les techniques spéciales comme la radiochirurgie stéréotaxique ou l'IMRT (la radiothérapie à intensité modulée). La réalisation de ce projet sera également sous-traitée par l'AFCN.
De surcroît, un système interne d'enregistrement et d'analyse des incidents sera obligatoire dans tous les services de radiothérapie. Le Collège de Radiothérapie élabore progressivement les modalités pratiques.
Enfin, il est également prévu d'instaurer en plusieurs phases un système d'assurance qualité adapté aux besoins de la radiothérapie.
Comme la réalisation de ces mesures nécessite évidemment des moyens, des entretiens exploratoires sont actuellement en cours avec le SPF Santé publique.



Table ronde 26 juin 08 AFCN


Contact

 
 
 

INES

 


 version imprimable Home

Copyright 2013 © - Mention légale