Aller au contenu principal

Incident à Doel 4 classé au niveau 1 de l’échelle INES

Le 14 mars 2018, un contrôle a révélé qu’un train du circuit d’aspersion du réacteur de Doel 4 était indisponible. Cet incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES . Il n'a eu aucun impact sur la sûreté du personnel ou de la population, ni sur l'environnement.

Doel 4 est muni d’un circuit d’aspersion dont la fonction est de réduire la chaleur à l’intérieur du bâtiment réacteur en cas d’accident. Ce circuit d’aspersion est constitué de 3 trains indépendants, qui assurent une redondance suffisante.

Un contrôle réalisé le 14 mars 2018 a révélé qu’un train de ce circuit d’aspersion était indisponible. Cette situation a immédiatement été rectifiée. Une analyse a ensuite démontré que ce train était resté indisponible pendant une semaine. Au cours de ce laps de temps, le circuit d’aspersion a subi trois entretiens de courte durée, ce qui implique qu’un des deux autres trains a également été brièvement indisponible pendant ce laps de temps. Comme l’exigence de la disponibilité ininterrompue d’au moins deux des trois trains n’a pas été respectée, Electrabel  en a informé l’AFCN et sa filiale technique Bel V.

Après analyse, cet incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES sur base du critère de défense en profondeur (‘defense in depth’ en anglais). INES (International Nuclear Event Scale) est un outil de communication destiné à faciliter la perception de l'importance d'un événement impliquant des sources de rayonnements ionisants. Elle compte 7 niveaux allant du niveau 1 (anomalie) au 7 (accident majeur).