Aller au contenu principal

Arrêt de Doel 1 et 2 : l’AFCN approuve le remplacement du tuyau de Doel 1

Le vendredi 2 novembre 2018, l’AFCN et sa filiale technique Bel V ont approuvé les opérations de remplacement de la partie du tuyau de Doel 1 concernée par la fuite ayant eu lieu le 23 avril 2018.

Le lundi 23 avril, l’exploitant ENGIE-Electrabel a constaté une fuite de faible importance dans le circuit d'eau de refroidissement de secours du réacteur de Doel 1. Le réacteur a été mis à l’arrêt à la suite de cet évènement, et la révision pour entretien du réacteur de Doel 1 a été avancée afin de réparer cette fuite. Par la suite, le réacteur de Doel 2 a également été mis à l’arrêt, tel que planifié, afin de réaliser l’entretien du réacteur. Durant celle-ci, il était prévu que les tuyaux similaires de Doel 2 soient également inspectés.

Le vendredi 2 novembre, l’AFCN et sa filiale technique Bel V ont approuvé les opérations de remplacement de la partie du tuyau concernée par la fuite à Doel 1. Celles-ci ont depuis lors commencé.

Les inspections des autres tuyaux potentiellement concernés par cette problématique sont en cours. Les tuyaux inspectés sont le second tuyau du même circuit d’eau de refroidissement de secours de Doel 1 et les deux tuyaux du même circuit d’eau de refroidissement de secours de Doel 2.

Comme l’AFCN l’a déjà indiqué précédemment, l’exploitant a également décidé de réaliser des travaux de remplacement du tuyau similaire à Doel 2. Les opérations de réparation concernant ce tuyau sont toujours en cours de préparation et n’ont pas encore été approuvées.

Les analyses concernant la cause de la fuite sont en cours de finalisation. Il n’est pas possible de tirer de conclusion pour le moment.

L’AFCN et sa filiale technique Bel V continuent à suivre la situation avec attention. L’exploitant ne pourra redémarrer le réacteur de Doel 1 et Doel 2 qu’après avoir reçu le feu vert de l’AFCN.

Les deux réacteurs étant pour le moment à l’arrêt, ces opérations n’ont pas d’impact sur la sûreté de l’installation, ni sur le personnel, la population et l’environnement.

L’AFCN a communiqué à quatre reprises sur son site web à ce sujet :

>> Consulter le message web du 31/08/2018
>> Consulter le message web du 18/06/2018
>> Consulter le message web du 02/05/2018
>> Consulter le message web du 28/04/2018