Aller au contenu principal

Doel 3: anomalie classée au niveau 1 sur l'échelle INES

Le vendredi 19 février 2016, des inspecteurs de Bel V ont découvert que des grilles avaient été remplacées par erreur par des trappes incendie dans un local de la centrale nucléaire de Doel 3 où se trouvent des pompes.  Ce remplacement avait pour but de renforcer la protection contre l'incendie. Toutefois, le risque d'inondation n'avait pas été suffisamment pris en compte. En cas de bris dans la tuyauterie du bâtiment, l'eau accumulée dans ce local de pompes doit pouvoir s'écouler vers les caves sous-jacentes. Au contraire, les trappes incendie retiendraient l'eau, ce qui pourrait entraîner une inondation des locaux et avoir pour conséquence de rendre ces pompes indisponibles. La fonction de ces pompes en question est de pouvoir alimenter en eau les générateurs de vapeur en cas d'accident.

Suite à ces constatations, Electrabel a pris toutes les mesures nécessaires pour garantir la protection des locaux concernés contre le feu et les inondations.

Après analyse, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES (International Nuclear Event Scale). Cette échelle est un outil de communication destiné à faciliter la perception de l'importance d'un événement impliquant des sources de rayonnements ionisants. Elle compte 7 niveaux allant du niveau 1 (anomalie) au 7 (accident majeur).

Cet événement n'a eu aucun impact sur la santé des travailleurs ou de la population, ni sur l'environnement.