Aller au contenu principal

L’IRE demande une modification de ses conditions d’autorisation

L'Institut National des Radioéléments (IRE) est un établissement de classe I situé sur le zoning industriel de Fleurus-Farciennes. L’IRE est un institut d’utilité publique actif principalement dans la production de radio-isotopes médicaux (essentiellement le molybdène-99 et l’iode-131) à des fins de diagnostic et de thérapie.

Le 3 janvier 2018, l’IRE a introduit une demande pour modifier un article de ses conditions d’autorisation d’exploitation portant sur la quantité d’uranium 235 entreposée sur le site.

Contexte de la demande

Le processus de production de l'IRE actuel produit différents types de déchets radioactifs et des « résidus » de production. Afin de mettre en place une solution de retraitement pour ces résidus, l’IRE a besoin d’un délai supplémentaire pour éviter que la limite administrative sur la capacité maximale d’entreposage ne soit atteinte avant l’évacuation vers le site de retraitement.

Sur base de l’analyse de la demande de modification des conditions d'exploitation de l’IRE, l'AFCN a déclaré cette demande complète et a émis un avis positif quant à la faisabilité et la maturité de la demande de l’IRE. De plus, il existe suffisamment de garanties indiquant que la sûreté sera assurée au cours de l’exploitation.

Le Conseil Scientifique a émis un avis préalable provisoire favorable le 14 septembre 2018. La demande a ensuite été transmise aux communes situées dans un rayon de 5 km autour du site, soit celles d’Aiseau-Presles, Charleroi, Châtelet, Farciennes, Fleurus, Les Bons Villers, Sambreville et Sombreffe. Les remarques et objections éventuelles peuvent être formulées pendant une enquête publique. Au terme de celle-ci, les collèges des bourgmestres et échevins pourront émettre un avis. Une fois que les avis des communes auront été reçus, la Province du Hainaut sera à son tour consultée.