Aller au contenu principal

Problématique de la dégradation du béton dans les réacteurs belges : état de la situation

Comme expliqué dans notre communiqué du 7 juin 2018, le béton des bâtiments bunkerisés de Doel 3 et Tihange 3 a subi une certaine dégradation.

>> Relire notre communiqué : "Arrêt des réacteurs de Doel 3 et Tihange 3 : mise à jour de la situation"

Pour ces deux réacteurs, les travaux doivent être achevés et la résistance des bâtiments doit être démontrée avant que l'AFCN et sa filiale technique Bel V ne puissent donner leur feu vert pour le redémarrage.

Ce vendredi 15 juin, l'exploitant a informé l'AFCN au sujet des éléments suivants :

  • L'arrêt de Tihange 3 est prolongé jusqu'en septembre 2018. Les analyses de la dégradation du béton ont fait apparaître également des anomalies au niveau de l'armature du béton. Par conséquent, la résistance face à un événement tel qu'une chute d'avion est compromise. Le réacteur reste à l'arrêt tant que l'impact de ces anomalies n'a pas été analysé. Une nouvelle évaluation INES est en cours.
  • Les autres réacteurs susceptibles de présenter le même type de dégradation, à savoir Tihange 2 et Doel 4, seront inspectés aussi vite que possible. L'arrêt planifié de Doel 4 est avancé de novembre 2018 à août 2018. L'arrêt planifié de Tihange 2, prévu en août 2018, est prolongé pour procéder à ces inspections.

L'AFCN et sa filiale technique Bel V continuent de suivre la situation de près.