Aller au contenu principal

Établissements et installations démantelés

Réacteur de recherche Thetis (Université de Gand)

L'Université de Gand exploitait depuis 1967 le réacteur de recherche Thetis qui avait été autorisé comme un établissement de classe I. Ce réacteur de recherche était un « réacteur piscine » d'une capacité maximale de 250 kWth situé sur le site de l'Institut des sciences nucléaires (site INW) à Gand.

En décembre 2003, ce réacteur fut définitivement mis à l'arrêt. Les mesures nécessaires furent prises pour amener le réacteur dans un état de stand-by et assurer sa sûreté en attendant le déchargement du cœur et, ultérieurement, son démantèlement.

En juillet 2010, l'Université de Gand a introduit une demande d'autorisation de démantèlement pour le réacteur de recherche Thetis. Le déchargement du cœur du réacteur et l'évacuation des éléments combustibles vers Belgoprocess a eu lieu entre mai et septembre 2010.

Après l'examen de cette demande d'autorisation par l'AFCN et le Conseil scientifique et la consultation des pouvoirs locaux, une autorisation de démantèlement a été délivrée par arrêté royal en mai 2012.

Une fois les déchets issus de la phase d'exploitation évacués, les travaux de démantèlement ont commencé en 2013. Ils se sont achevés en 2014.

Le démantèlement de l’installation est aujourd’hui complètement terminé et l’autorisation de démantèlement a été abrogée le 25 novembre 2015. Suite à cela, l’université de Gand, qui poursuit toujours des activités de recherche a été reclassée de classe I vers classe II.