Aller au contenu principal

Comment se déroulent les stress tests ?

Les tests se déroulent sur trois niveaux pour les centrales nucléaires.

  1. Les exploitants exécutent les stress tests et remettent un rapport de suivi (progress report) et un rapport final. Dans ceux-ci, ils répondent aux questions posées par les spécifications des stress tests, décrivent la réaction de l'installation face aux différentes situations et indiquent les améliorations qui pourraient être apportées pour renforcer la sûreté des installations par rapport à la situation actuelle.
  2. L'autorité de sûreté nucléaire (AFCN + Bel V) examine ces rapports sur le plan de leur contenu et de la réalisation du stress test et elle évalue les résultats. Sur base de ceux-ci, l'AFCN rédige son propre rapport de suivi et final.
  3. Le rapport final de l'autorité de sûreté fait l'objet d'un peer review : tous les rapports nationaux sont examinés par d'autres autorités de sûreté nucléaire au sein de l'ENSREG qui représente les 27 autorités nationales indépendantes responsables pour la sûreté nucléaire dans leur pays. Cette demarche permet d'assurer la crédibilité du processus dans son ensemble. La Commission européenne établit ensuite un rapport final.

Pour les autres établissements nucléaires belges de classe I, seuls les deux premiers niveaux s'appliquent, dès lors que ces installations ne relèvent pas du champ d'application des spécifications de l'ENSREG.