Aller au contenu principal

En quoi consistent les stress tests ?

Un stress test est une réévaluation ciblée des marges de sûreté des installations nucléaires. A la lumière des événements rencontrés à Fukushima où des conditions (naturelles) extrêmes ont provoqué un grave accident, le stress test visera à vérifier si les marges de sûreté offrent des garanties suffisantes, aussi dans des circonstances extrêmes.

Cette réévaluation consiste, d'une part, en une évaluation de la capacité de l'installation nucléaire à réagir face à des situations extrêmes (voir "Portée des stress tests") et, d'autre part, en une vérification des mesures préventives et limitatives existantes en suivant une logique de ‘défense en profondeur'.

Ce principe consiste à prendre comme hypothèse certains événements déclencheurs (comme un tremblement de terre ou une inondation) et à intégrer différentes mesures de précaution et de protection (appelées « niveaux de défense ») afin qu'en cas de défaillance éventuelle d'une première mesure, d'autres moyens restent à disposition pour éviter qu'un véritable problème de sûreté ne survienne. Chaque « niveau de défense » doit lui-même être suffisamment robuste pour pouvoir remplir sa fonction préventive. La défaillance d'un niveau de défense ne peut avoir aucune influence sur le fonctionnement du niveau suivant. La philosophie du stress test considérera successivement chaque niveau de défense comme défaillant et vérifiera, à chaque niveau, quels dispositifs permettent d'éviter que la situation ne se dégrade plus encore (prévention) et, en dernière instance, de limiter les conséquences d'un éventuel accident grave.

Le stress test n'est pas un test réel des situations extrêmes, mais bien une évaluation technique basée sur des études, des calculs et des appréciations d'ingénieurs (engineering judgement). Ainsi, par exemple, la résistance sismique d'une installation sera examinée par des experts spécialement qualifiés en la matière. Ceux-ci visiteront l'installation en question et donneront une estimation du niveau de résistance sismique des différents équipements.

L'objectif du stress test est d'identifier toute amélioration éventuelle pour que les mesures adéquates puissent être prises. S'il s'avère que des améliorations nécessaires ne peuvent pas être apportées, il se peut que les installations concernées soient fermées.

Le rôle des autorités de sûreté nucléaire, l'AFCN et Bel V, consiste à évaluer le stress test que doivent exécuter les exploitants (review). En ce qui concerne les centrales nucléaires, l'évaluation de l'AFCN est à son tour examinée par un groupe d'experts européens (peer review).