Aller au contenu principal

D'où viennent les déchets radioactifs ?

Les déchets radioactifs proviennent des activités suivantes du secteur nucléaire :

  • Exploitation des réacteurs nucléaires utilisés pour la production d'électricité ou la recherche ;
  • Production du combustible nucléaire et de son retraitement ;
  • Démantèlement des installations nucléaires.

Le combustible nucléaire usé est considéré comme une ressource pour certains pays (car il peut être recyclé après retraitement) et comme un déchet radioactif pour d'autres. De plus, des déchets radioactifs (principalement sous la forme de sources radioactives scellées désaffectées) résultent de l'utilisation de radio-isotopes dans la médecine, la recherche et l'industrie. Il a été reconnu que les résidus provenant des industries utilisant et traitant des matières radioactives naturelles (NORM) devaient également être gérés comme des déchets radioactifs.

Sources de déchets radioactifs en Belgique

En Belgique, les principaux producteurs de déchets radioactifs peuvent être regroupés comme suit :

  • Les sept réacteurs nucléaires de Doel et de Tihange (Engie Electrabel) ;
  • Les anciennes usines de fabrication de combustible nucléaire : FBFC (UOX) et Belgonucléaire (MOX) ;
  • Le Centre Belge de Recherche Nucléaire (SCK•CEN) situé à Mol (Dessel) ;
  • La société Belgoprocess (filiale de l'ONDRAF) à Mol (Dessel), chargée du traitement/ conditionnement centralisé des déchets radioactifs ;
  • Les universités, hôpitaux, centres médicaux et laboratoires ;
  • L'Institut des Radioéléments (IRE) à Fleurus, producteur de radio-isotopes médicaux.
  • D’autres usages industriels (sources scellées) 

Des activités de démantèlement génèrent aussi la production de déchets radioactifs. Citons ainsi : le démantèlement du réacteur de recherche BR3 situé sur le site SCK•CEN, le démantélement du réacteur de recherche Thetis (Gand), le démantèlement de l'ancienne usine de retraitement Eurochemic située sur le site de Belgoprocess, le démantèlement des usines de fabrication de combustible nucléaire FBFC et Belgonucléaire.