Aller au contenu principal

Transports sur le territoire belge

 Les matières radioactives sont mondialement utilisées pour des applications médicales, industrielles en agronomie et dans la recherch

Le transport de matières radioactives est indissociable de ces activités, depuis l'acheminement des matières premières, la production jusqu'à la fabrication puis l'utilisation et finalement le traitement et la gestion des déchets.

Matières premières     →   Production   →    Utilisation  →    Traitement   →   Stockage des déchets

Les transports de matières radioactives sont effectués par des firmes spécialisées qui disposent du matériel requis, du personnel formé et qualifié, et des autorisations de transport délivrées par l’AFCN, en ce qui concerne le passage sur notre territoire.

Ces transports sont nationaux mais aussi internationaux, la Belgique étant également un pays de transit.

Quelques chiffres

Environ 400 000 colis de matières radioactives sont transportés chaque année sur le territoire belge, ce qui représente environ 40 000 transports.

Les principaux moyens de transports utilisés en Belgique sont la route et le transport aérien (surtout pour le transport de produits radio-pharmaceutiques à courte durée de vie). Dès qu’il existe une liaison ferroviaire possible et pour des colis volumineux et/ou pondereux, le chemin de fer est prioritairement utilisé.

Ces 400 000 colis se répartissent de la manière suivante :

Applications médicales 

En ce qui concerne les applications médicales, 350.000 colis (35.000 transports) de matières radioactives sont transportés chaque année, dont la moitié ne fait que transiter par la Belgique.

Applications nucléaires

Pour le fonctionnement des centrales nucléaires belges et étrangères et pour les activités industrielles liées au cycle du combustible nucléaire, chaque année, environ 20 000 colis de matières nucléaires sont transportés sur notre territoire (en transit ou à destination des installations belges).

Ces 20 000 colis correspondent à environ 2 000 transports par an. Ils se répartissent comme suit :

  • centrales nucléaires belges (Doel et Tihange) : une dizaine de transports
  • activités industrielles (éléments combustibles et déchets) (Mol/Dessel) : une centaine de transports
  • transit et Port d’Anvers (cycle du combustible nucléaire : minerais, hexafluorure d’uranium UF6, éléments combustibles) : plus de 1 000 transports.

Il s’agit de matières radioactives pour la fabrication du combustible, d’éléments combustibles pour l’utilisation dans les centrales nucléaires, de combustibles usés après utilisation dans les centrales ou de déchets radioactifs, notamment ceux issus du retraitement.

Applications industrielles, en agronomie et en recherche

Dans ces secteurs, environ 30 000 colis (3 000 transports) sont transportés annuellement sur l’ensemble du territoire belge.