Aller au contenu principal

Rejets radioactifs

Un rejet est l’émission ou la décharge d’une substance provenant d’une installation dans l’atmosphère, les eaux de surface ou dans certains cas, dans le sol. De manière générale, les activités industrielles génèrent diverses substances, qu’elles soient radioactives ou non. Sous certaines conditions strictes (notamment liées à la protection des travailleurs, de la population et de l’environnement), ces sous-produits peuvent être relâchés dans l’environnement sous forme liquide ou gazeuse.

L’exploitant est tenu de réduire l’impact de ces rejets, notamment radioactifs, à des valeurs aussi basses que possible et ors d’une demande d’autorisation de rejet d’effluents d’une installation nucléaire, l’exploitant de l’installation doit notamment fournir une étude de l’impact radiologique de ses rejets d’effluents radioactifs sur l’environnement et la santé des populations.

Types d'effluents radioactifs

Le fonctionnement courant des installations nucléaires génère deux types d’effluents radioactifs : les effluents liquides et les effluents gazeux.

  • Les effluents liquides contiennent des matières radioactives sous forme de solution lorsqu’il s’agit de sels ioniques dissous, ou sous forme de suspension lorsqu’il s’agit de particules solides mélangées aux effluents.

    Ces effluents sont principalement issus des circuits de procédé, par exemple les circuits de traitement du fluide primaire dans les centrales nucléaires.

    Ils sont également constitués des eaux sanitaires usées (douches, lavabos…) et des eaux de lavage des sols produites dans les zones nucléaires, qui sont gérées comme des effluents potentiellement radioactifs bien qu’ils ne contiennent normalement pas de radioactivité.

  • Les effluents gazeux contiennent des matières radioactives sous forme gazeuse (gaz et vapeurs), ou sous forme d’aérosols lorsqu’il s’agit de particules solides ou liquides en suspension dans l’air rejeté.

    Ces effluents sont issus de certains circuits de procédé, prévus par exemple dans les centrales nucléaires pour assurer le dégazage du fluide primaire.

    Les effluents gazeux proviennent également de la ventilation générale des bâtiments nucléaires. Dans toutes les installations nucléaires, les règles de sûreté imposent que l’air présent à l’intérieur des bâtiments soit renouvelé en permanence, au moyen de systèmes de ventilation forcée. Les volumes d’air rejetés vers l’extérieur, qui dépendent du volume des bâtiments et des débits de la ventilation, sont propres à chaque installation.

Plus d'informations :