Aller au contenu principal

Exposition médicale de patientes enceintes

Dans le domaine de l’imagerie médicale, les expositions aux rayonnements ionisants ont déjà prouvé à maintes reprises leur utilité pour le patient. Néanmoins, une exposition aux rayonnements ionisants comporte toujours un certain risque, et il est généralement admis qu’aucune dose seuil n’existe pour les risques qualifiés de stochastiques ou aléatoires, ce qui signifie que de faibles doses peuvent aussi augmenter légèrement le risque d‘apparition de ces effets. De manière générale, toutefois, ce risque accru ne pèse pas lourd dans la balance par rapport aux avantages que procure l’examen considéré pour le patient. Par contre, lorsqu’une patiente est enceinte ou est susceptible de l’être, il convient de réévaluer l’équilibre entre les avantages et les inconvénients de l’examen envisagé en considérant les risques que celui-ci comporte pour le fœtus.

Par ailleurs, la loi oblige désormais de déclarer toute exposition accidentelle d’un embryon ou d’un fœtus lorsque la dose que celui-ci reçoit est supérieure à la limite d’exposition du public fixée à 1 mSv/an. Consultez notre page web pour connaître la procédure de déclaration à suivre.

Si la grossesse de la patiente est connue et que l’on décide, après évaluation médicale complète, de tout de même exposer l’embryon ou le fœtus, cet acte est considéré comme une exposition médicale.