Aller au contenu principal

Expert en radiophysique médicale

Expert en radiophysique médicale

Agrément d’expert en radiophysique médicale

Obligation d’être agréé(e)

L'expert en en radiophysique médicale doit préalablement à l’exécution de ses tâches, être agréé par l’Agence dans un ou plusieurs des domaines de compétence suivants : la radiothérapie, la médecine nucléaire, la radiologie. L’agrément est limité à maximum deux domaines de compétence.

Dans ce cadre, le domaine de compétence de la radiothérapie se limite aux équipements et processus radiologiques médicaux et aux produits radioactifs scellés utilisés à des fins radiothérapeutiques. Si un radiothérapeute-oncologue souhaite utiliser des produits radioactifs non scellés à des fins radiothérapeutiques, l’exploitant doit s’assurer que le praticien est assisté par un expert en radiophysique médicale agréé en médecine nucléaire.

Critères d’agrément

Pour pouvoir être agréé comme expert en radiophysique médicale dans un domaine de compétence particulier, le candidat doit :

  1. pouvoir démontrer qu'il a suivi un programme de formation en radiophysique médicale : soit un master d’un total de 120 crédits, soit en un master complémentaire de 60 crédits (article 88 de l’arrêté relatif aux expositions médicales)

    Les candidats à l’agrément qui ont suivi une formation équivalente à l’étranger doivent le prouver en fournissant une copie du diplôme obtenu en Belgique ou d'un diplôme reconnu ou déclaré équivalent en Belgique. En outre, ils doivent suivre un cours « Législation belge relative aux applications médicales des rayonnements ionisants » et passer l’examen. Ce cours peut être suivi auprès de l’université belge de leur choix.

    Important ! Tous les étudiants français n'ayant pas obtenu le DQPRM en France, doivent passer un certain nombre de cours de la formation belge en radiophysique médicale. Les universités belges veillent à ce que leur formation soit adéquate.

    Les universités suivantes offrent une formation en radiophysique médicale :

  1. avoir effectué un stage clinique dans un domaine de compétence particulier.

Stage clinique

Le stage clinique (article 90 de l’arrêté relatif aux expositions médicales) doit satisfaire aux conditions suivantes :

  • Le stage a une durée d’au moins un an à temps plein pour le premier domaine de compétence. Dans le cadre d’un deuxième domaine de compétence, le stage a une durée d’au moins un an à temps plein pour la radiothérapie et d’au moins six mois à temps plein pour la radiologie ou la médecine nucléaire in vivo. Dans le cas d’un stage à temps partiel, la durée du stage est prolongée proportionnellement.
  • Le stage est effectué dans un environnement clinique qui offre une large gamme de traitements et de pratiques ayant recours aux rayonnements ionisants et qui dispose d’équipements radiologiques médicaux modernes. Il est possible et fortement recommandé de combiner plusieurs lieux de stage.
  • Le stage est encadré par un maître de stage local. Si ce maître de stage n’est pas attaché à une institution universitaire, le stage doit en outre être supervisé par un maître de stage académique. Les deux maîtres de stage doivent rendre une évaluation écrite du stagiaire et de son stage en utilisant le formulaire d’évaluation suivant.
  • Deux mois du stage doivent faire partie du programme de formation (inter)universitaire en radiophysique médicale et dès lors être effectués dans un lieu de stage lié à l’université de formation. Les autres lieux de stage ne sont pas nécessairement liés à l’université de formation. Au moins deux mois du stage clinique concernant un deuxième domaine de compétence doivent être effectués au sein d’un service où le maître de stage académique effectue des activités de radiophysique médicale.
  • le stage doit respecter le programme de stage défini par l’Agence (règlement technique programmes de stage).

Le rapport de stage doit remplir les conditions suivantes :

  • Les diverses parties du programme de stage sont toutes traitées dans le rapport.
  • Le rapport compte 50 pages maximum qui abordent de manière adéquate les diverses parties du programme de stage.
  • Le rapport décrit les activités personnelles effectuées lors du stage et permet d’apprécier si le candidat est capable d’exécuter de manière autonome les tâches d’un expert agréé en radiophysique médicale.
  • Le rapport porte la(les) signature(s) du(des) maître(s) de stage précédée(s) de la mention « lu et approuvé ».

Demande d’agrément

Demande en ligne
ou
Dossier de demande à envoyer par mail à l'adresse : medicaljury@fanc.fgov.be

Le dossier de demande comporte au moins les documents suivants :

  • Un formulaire d’information
  • Copie des diplômes et suppléments aux diplômes ;
  • Formulaire d’évaluation du stage clinique, rempli et signé par le(s) maître(s) de stage ;
  • Rapport de stage: doit clairement (max. 50 pages) décrire les activités personnelles effectuées lors du stage et doit permettre d’évaluer si l’expérience acquise lors du stage permet d’exercer correctement et en toute autonomie la fonction d’expert en radiophysique médicale. La première page du rapport de stage doit être signée par le(-s) maître(-s) de stage avec la mention « lu et approuvé ».

L’agrément est accordé ou refusé par l’AFCN après avis du Jury médical.

Délais d'introduction des dossiers

Les délais d'introduction des dossiers ont été définis en fonction des nouvelles dates pour les séances du Jury médical en 2020 :

Date de la séance Date limite d'introduction du dossier
Jeudi 12/03 13/02
Jeudi 11/06 14/05
Jeudi 24/09 27/08
Jeudi 10/12 12/11

A la demande du Président et du Secrétaire du jury, les dossiers restant toujours incomplets 3 semaines entières avant la séance, seront automatiquement reportés à la prochaine séance du jury.

Adresse de contact du Jury médical :
Secrétariat du Jury médical
Département Santé et Environnement
Service Protection de la Santé
Rue Ravenstein 36
1000 Bruxelles
E-mail: medicaljury@fanc.fgov.be
 

Les données collectées dans le cadre de ces demandes d’obtention d’une autorisation ou d’un agrément sont traitées selon les dispositions légales en vigueur (loi du 15 avril 1994 relative à la protection de la population et de l'environnement contre les dangers résultant des rayonnements ionisants et relative à l'Agence fédérale de Contrôle nucléaire et arrêté royal du 20 juillet 2001 portant règlement général de la protection de la population, des travailleurs et de l'environnement contre le danger des rayonnements ionisants). Cette demande d’information sert au traitement de votre demande d’obtention d’une autorisation ou d’un agrément. Pour pouvoir compléter le dossier de demande, ces informations sont collectées auprès de l’intéressé ainsi qu’auprès de sources authentiques (Registre national, BCE, INAMI, SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement). Ces données sont exclusivement traitées à l’AFCN et peuvent éventuellement être transmises à d’autres autorités de contrôle, telles que l’INAMI ou le SPF Santé publique, conformément à l’arrêté royal du 20 décembre 2016 portant sur l'échange et le croisement d'informations et de données entre l'Agence fédérale de Contrôle nucléaire et l'Institut national d'assurance maladie-invalidité et à l’arrêté royal du 20 décembre 2016 portant sur l'échange et le croisement d'informations et de données entre l'Agence fédérale de Contrôle nucléaire et le SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement. Ces données sont détruites selon les dispositions légales, 20 ans après la dernière décision dont la personne concernée a fait l'objet. Pour de plus amples renseignements sur le traitement des données à caractère personnel, veuillez prendre contact avec le Data Protection Officer.

 

 

Date de la dernière mise à jour : 
11/03/2020