Aller au contenu principal

Audits cliniques en radiothérapie

QMRT’s tool

Depuis 1969, l’Agence internationale de l’Energie atomique (AIEA) participe activement au développement et à l’implémentation des audits de dosimétrie en radiothérapie. Ainsi, en réponse aux besoins de divers pays, l’AIEA a développé des audits davantage axés sur l’aspect clinique. Par la suite, un groupe composé de radiothérapeutes, d’experts en radiophysique médicale et d’infirmiers/technologues, également connu sous l’acronyme QUATRO (Quality Assurance Team voor Radiotherapie-Oncologie), a vu le jour en 2005.

La publication « Comprehensive Audits of Radiotherapy Practices: a tool for quality improvement »  est parue en 2007 (1). Ce document décrit les directives à suivre pour réaliser un audit axé sur la protection du patient qui se focalise tant sur la pratique clinique du service de radiothérapie que sur son équipement et son infrastructure. Les résultats de l’audit sont interprétés à l’aune de critères de « bonnes pratiques », qui correspondent aux normes de qualité appropriées en radiothérapie.

Dans le cadre de l’action 16 du Plan Cancer (2009), tous les centres de radiothérapie belges ont engagé des coordinateurs qualité chargés de développer et d’entretenir des systèmes de gestion de la qualité (2). Le Collège de Radiothérapie a veillé à la formation des auditeurs et, depuis 2010, cinq centres de radiothérapie sont annuellement audités sur base de la méthodologie QUATRO.

Du fait de leur caractère clinique et résolument axé sur le patient, les audits QUATRO présentent des avantages incontestables. Une initiative interne de l’Association belge des qualiticiens en radiothérapie (QMRT.be) a toutefois mis en lumière la nécessité d’approfondir certains volets des audits QUATRO afin d’optimiser l’évaluation des systèmes de gestion de la qualité. Ce document, intitulé ‘QMRT tool’, décrit les directives pour implémenter et évaluer les systèmes de gestion de la qualité et des risques au sein des centres de radiothérapie. Il se base partiellement sur la norme ISO 9001, tout en prenant en compte les spécificités des centres radiothérapeutiques belges, de manière relativement similaire à ce qu’a développé l’ASN dans son guide n°5 (3).

1. Comprehensive audits of Radiotherapy practices: a tool for quality improvement – Quality Assurance Team for Radiation Oncology (QUATRO), International Atomic Energy Agency, Vienne (2007)

 2. Plan Cancer – Action 16, Service public fédéral Santé publique, sécurité de la chaine alimentaire et environnement (2009)

 3. Guide n°5: Management Guidelines for Safety and Quality in Radiotherapy, Autorité de sûreté nucléaire (2009)