Aller au contenu principal

Points de départ d’une prévention et protection efficace

Points de départ d’une prévention et protection efficace

  • La limitation et l'optimisation des expositions professionnelles dès la conception des locaux.
     
  • L’organisation d’un service de contrôle physique conformément à l'article 23 de l'arrêté royal du 20 juillet 2001 afin d’assurer la mise en place des mesures de radioprotection adéquates au sein des installations. 
     
  • Des experts et agents présents sur le terrain :
    • un (des) agents de radioprotection qui effectuent les tâches de contrôle physique fréquentes et systématiques reprises à l'article 23.1.5, a) de l’arrêté royal du 20 juillet 2001
    • un expert en contrôle physique qui effectue les tâches spécifiques de contrôle physique reprises à l'article 23.1.5, b) de l'arrêté royal du 20 juillet 2001 
    • un médecin du travail agréé en radioprotection pour les aspects relatifs à la santé des travailleurs (cfr articles 24 et 75 de l'arrêté royal du 20 juillet 2001). 
       
  • Une bonne analyse des risques aux postes de travail établie en concertation avec l’expert en contrôle physique et le médecin du travail agréé. Ceci permet entre autre de déterminer les personnes professionnellement exposées aux rayonnements ionisants, les moyens de protection nécessaires y-compris les procédures de travail, la dosimétrie ou l’optimisation des doses à prévoir (cfr articles 23.1.5, b), 23.1.7, §2, et 24 de l'arrêté royal du 20 juillet 2001).
     
  • L’assistance d’un service de dosimétrie agréé pour la fourniture et la lecture de dosimètres (cfr art 30.6.5 de l'arrêté royal du 20 juillet 2001).

 

Date de la dernière mise à jour : 
10/02/2021