Aller au contenu principal

Principes de base de radioprotection

A des doses élevées, les rayonnements ionisants provoquent des effets directement observables. dont la gravité est proportionnelle à l’accumulation de la dose reçue. Une exposition à faible dose implique un risque d’apparition d’effets à plus long terme (ex : cancer, cataracte, maladies cardiovasculaires) avec une probabilité d’occurrence (et non une gravité) proportionnelle à la dose accumulée lors des différentes expositions.

Des limites de doses ont donc été fixées afin d’éviter ou de limiter le plus possible de tels effets dans le cadre d’une exposition professionnelle sur toute une carrière.

Comme il n’existe pas de seuil pour les effets des rayonnements ionisants, il importe, même si des limites sont définies, de mettre en œuvre tout ce qu’il est possible pour maintenir les niveaux d’expositions professionnelles aussi bas que possible : c’est le principe ALARA pour « As Low As Reasonnably Achievable ». Une attention toute particulière doit être apportée aux groupes les plus radiosensibles tels que les jeunes de moins de 18 ans et les femmes enceintes, dans la mesure où elles sont porteuses d’un enfant à naître.

Enfin, tout contact direct avec des substances radioactives (contamination externe) ou toute incorporation de telles substances dans l’organisme (contamination interne) doivent être évités. Il est en tout cas exclu qu’une femme enceinte ou allaitante soit occupée à un poste de travail comportant un risque de contamination radioactive corporelle.