Aller au contenu principal

Évènements classés sur l'échelle INES en Belgique durant les 12 derniers mois

Évènements classés sur l'échelle INES en Belgique durant les 12 derniers mois

L'échelle INES doit uniquement être considérée comme un outil de communication destiné à faciliter la perception par les médias et le public de l'importance en matière de sûreté des événements nucléaires.

Elle ne constitue donc pas un outil d'évaluation de la sûreté nucléaire des installations. Elle ne peut, en aucun cas, servir de base à des comparaisons nationales ou internationales en matière de sûreté.

Évènements classés sur l'échelle INES en Belgique durant les 12 derniers mois

Date Établissement Niveau INES Description de l'évènement
2022-09-06 Producteur de cuves, réservoirs sous pression et tanks 2

À l'aide de diverses techniques, des contrôles de qualité sont régulièrement effectués sur les conduites critiques tels que les gazoducs et les conduites sous pression. L'une de ces techniques est la radiographie, dans laquelle un appareil à rayons X est utilisé pour obtenir, entre autres, une image radiographique des soudures des tuyaux. Le 6 septembre 2022, un employé d’un fabricant de cuves, réservoirs sous pression et tanks a été brièvement exposé aux radiations de l'appareil à rayons X utilisé lors d'un contrôle non destructif par une entreprise spécialisée. La dose de radiation reçue par l’employé a dépassé la limite de dose légale pour les personnes du public, mais aucun effet direct n'a été observé chez le travailleur. A aucun moment, la population n’a été exposée aux radiations. Il n'y avait donc aucun risque pour la population et l'environnement. Le 15 septembre 2022, deux inspecteurs nucléaires de l'AFCN se sont rendus sur le site pour reconstituer l'incident et établir un plan d'action afin d'éviter que des incidents similaires ne se reproduisent à l'avenir. L'AFCN classe cet incident au niveau 2 de l'échelle INES car un travailleur non professionnellement exposé a été exposé à des rayonnements ionisants.

2022-08-23 Tihange 2 1 Afin d’assurer le fonctionnement en toute sécurité d’un réacteur, de nombreux paramètres sont mesurés et surveillés en permanence, dont le flux neutronique (le nombre de neutrons émis par seconde) du réacteur. Ce flux neutronique est mesuré par plusieurs chaines de mesures qui nécessitent occasionnellement une recalibration. Le 19 août, lors du processus de recalibration des chaînes de mesure sur l’unité de Tihange 2, une erreur dans le suivi de la procédure a provoqué un signal erroné de mise à l’arrêt automatique du réacteur. Les systèmes nécessaires pour arrêter le réacteur en toute sûreté ont bien fonctionné et cet évènement n’a eu aucun impact sur la santé des employés, la population et l’environnement.
2022-08-16 Belgoprocess 1 Le 16 août 2022, la ventilation a totalement été interrompue dans un bâtiment de Belgoprocess où sont traités des conteneurs contenant des déchets (historiques) à base de radium. Le bâtiment a été évacué préventivement, mais aucune radioactivité n'a été rejetée et personne n'a été exposé à des rayonnements ionisants. Après un peu plus d’une heure, la ventilation a pu redémarrer. L'AFCN classe cet incident au niveau 1 de l'échelle INES, car un seul défaut dans l'alimentation électrique du circuit de commande du système de ventilation a entraîné une défaillance complète du système de ventilation.
2022-05-05 Entreprise pétrochimique 2 Le 5 mai 2022, un sous-traitant a brièvement été exposé aux rayonnements provenant de la source de rayonnement utilisée lors de l’examen par gammagraphie d'un tuyau soudé sur le site d'une entreprise pétrochimique. La dose de radiation du travailleur était inférieure aux niveaux de référence réglementaires et aucun effet direct n'a été observé sur le travailleur. A aucun moment la population n'a été exposée aux radiations et la source utilisée est restée totalement intacte. Il n'y a donc eu aucun risque pour la population et pour l’environnement.
Le 10 mai 2022, deux inspecteurs nucléaires de l'AFCN se sont rendus sur le site afin de reconstituer les événements et d'élaborer un plan d'action visant à prévenir des incidents similaires à l'avenir. L'analyse a montré que l'incident était le résultat d'une erreur humaine. Le sous-traitant n'avait pas suivi toutes les procédures de sûreté prescrites. L'AFCN a classé cet incident au niveau 2 de l'échelle INES puisqu’un travailleur a été exposé à des rayonnements ionisants.
2022-03-28 Tihange 3 1 Le 28 mars, lors de l’essai mensuel sur un groupe diesel de secours à Tihange 3, ce groupe diesel n'a pas fonctionné comme prévu et a dès lors été déclaré indisponible. Un groupe diesel de réserve a été connecté dans les délais requis. Des vérifications ont été faites sur les deux autres groupes diesel de secours sans constater d’anomalie et, après réparation, la situation a été rétablie le 30 mars. Cet incident n'a eu aucun impact sur les employés, la population ou l'environnement. Considérant des facteurs humains dans l'anomalie, l’AFCN a classé cette anomalie au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires.
2021-11-24 Doel 4 1 Le 24 novembre, un manomètre dans le bâtiment du réacteur de Doel 4 a indiqué un résultat de mesure incorrecte. Par conséquent, la valeur de la pression normalement autorisée du bâtiment du réacteur a été légèrement dépassée. Le problème a été résolu immédiatement et la pression a été ramenée à un niveau normal. Cet incident n'a eu aucun impact sur la santé des employés, de la population ou de l'environnement. L’AFCN a classé cette anomalie au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires.
2021-09-15 SCK CEN 1 Le 15 septembre 2021, il a été constaté que les signaux des chaînes de mesure de la radioactivité du circuit primaire du réacteur BR2 du centre de recherche nucléaire (SCK CEN) présentaient une tendance à la baisse. L’inspection du personnel a montré que ces chaînes de mesure n’étaient plus dotées d’un débit d’échantillonnage car un robinet sur la branche du circuit primaire de ces chaînes de mesure était fermé. Le SCK CEN analyse dans quelles circonstances ce robinet a été fermé.
Cet évènement n’a eu aucun impact sur les travailleurs, la population et l’environnement. L’AFCN a classé cette anomalie au niveau 1 de l’échelle internationale des évènements nucléaires (échelle INES).
2021-08-11 Doel 3 1 Le 11 août 2021, une inspection à Doel 3 a révélé qu'en raison d'un défaut technique, deux vannes du système de refroidissement d’ultime secours étaient fermées et ne pouvaient pas être ouvertes. Ce système de refroidissement d’ultime secours intervient lors d’un accident externe. Le problème a été résolu immédiatement et les autres vannes ont par la suite également été contrôlées, mais celles-ci fonctionnaient correctement. Cette anomalie n’a eu aucun impact sur les travailleurs, la population et l’environnement et a été classée au niveau 1 de l'échelle INES.
2021-07-07 Belgoprocess 1 Belgoprocess transporte régulièrement des métaux légèrement contaminés par la radioactivité vers une fonderie en Allemagne pour décontaminer et libérer les métaux. Fin 2020, l'exploitant de la fonderie en Allemagne a signalé qu'un lot de blocs de blindage en plomb présentait une activité supérieure à celle indiquée par Belgoprocess. Cela n'a été déterminé qu'après la fonte, mais le processus de traitement s'est déroulé sans problème. Des analyses de laboratoire supplémentaires récentes ont confirmé entre-temps une activité plus élevée et l'exploitant de la fonderie a également signalé l'incident aux autorités allemandes. Belgoprocess a ajusté ses procédures de caractérisation pour éviter des déviations similaires à l'avenir. Cet incident n'a eu aucun effet sur la santé des employés et aucun impact sur l'environnement ou les riverains.
2021-05-20 Vinçotte 1 Le 20 mai 2021, lors d’un contrôle réalisé par la société Vinçotte d'un gazoduc au moyen d'enregistrements photographiques à l’aide d’une source radioactive (gammagraphie industrielle), la source radioactive s'est bloquée et n'a pas pu être replacée complètement dans son boîtier. Les mesures de protection nécessaires ont été prises et un employé de Vinçotte a surveillé la source en permanence dans la nuit du 20 au 21 mai. Aucun rayonnement ionisant n'a été émis, donc personne n'a été exposé aux rayonnements. La source a été entre-temps encapsulée dans son boîtier, conformément aux consignes de sûreté de l'AFCN. Le problème technique était peut-être dû à une maintenance inadéquate du conteneur gamma-graphique. Par conséquent, l’AFCN a attribué à cet événement le niveau 1 de l'échelle INES. En outre, le fabricant assurera la maintenance préventive de tous ses conteneurs gamma-graphiques et fournira à l'AFCN un certificat de cette maintenance.
2021-05-19 Tihange 2 1 Le réacteur nucléaire de Tihange 2 est à l’arrêt pour une maintenance planifiée depuis le 14 mai 2021. Le 19 mai, le temps de fermeture d’un certain nombre de vannes d’isolation des principales conduites de vapeur a été testé. Les vannes doivent normalement se fermer en 5 secondes, mais pour un certain nombre des vannes d’isolation, ce temps de fermeture a été légèrement dépassé. Cette anomalie n’a eu aucune conséquence pour les travailleurs, la population ou l’environnement. Le problème sera résolu avant le redémarrage du réacteur. L’AFCN a classé la déviation du temps de fermeture des vannes au niveau 1 de l’échelle INES et veillera à ce qu’Electrabel prenne à l’avenir les mesures nécessaires pour détecter plus rapidement ce type d’indisponibilité.

 

Date de la dernière mise à jour : 
15/09/2022