Aller au contenu principal

Acteurs concernés

La gestion d’une situation d’urgence nucléaire ou radiologique implique une collaboration étroite entre différents acteurs issus de différents niveaux de pouvoir (communal, provincial, régional, fédéral et international).

Au niveau fédéral, sont ainsi impliqués : le ministre de l’Intérieur pour la gestion de la crise (via le Centre de Crise), mais aussi les ministres de la Santé publique, Emploi et Travail, Agriculture, Affaires étrangères, Finances, Défense, Affaires économiques et Energie,… 

Les Régions, les gouverneurs de province, les autorités communales, mais aussi d’autres institutions telles que l’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA), l’Institut Royal Météorologique (IRM), le  Centre d'Etude de l'Energie Nucléaire (SCK•CEN), la Croix Rouge et bien entendu l’AFCN et sa filiale Bel V, entrent également en ligne de compte.

Au niveau international, la Commission européenne et l’AIEA doivent également être informées.