Aller au contenu principal

Incident classé au niveau INES 1 à Doel 1 et 2

Vendredi 16 février 2018, une irrégularité a été constatée au niveau du système d’activation automatique des diesels de secours de la centrale nucléaire de Doel 1 et 2. Cet incident a été classé au niveau 1 de l’échelle INES. Il n’a eu aucun impact sur la sûreté du personnel et de la population, ni sur l’environnement.

Les centrales nucléaires disposent toutes de plusieurs diesels de secours, qui assurent en interne l’approvisionnement électrique en cas de panne du réseau électrique externe. Ces diesels garantissent l’approvisionnement ininterrompu des centrales en électricité. Un signal se déclenche lorsque ces diesels doivent prendre automatiquement le relais. Un contrôle effectué le 16 février 2018 a permis de constater que le système d’activation automatique d’un diesel de sauvegarde ne fonctionnait pas correctement. L’activation automatique du diesel n’était, par conséquent, pas garantie. Par contre, l’activation manuelle du diesel en question ne posait pas de problème, et les exigences en matière de contrôle ont toutes été respectées.

Après analyse, cet incident a été classé au niveau 1 de l’échelle INES, dans la mesure où cette anomalie avait déjà été constatée antérieurement et que les mesures prises s’étaient révélées insuffisantes pour prévenir la répétition de cette anomalie. INES (International Nuclear Event Scale) est un outil de communication destiné à faciliter la perception de l'importance d'un événement impliquant des sources de rayonnements ionisants. Elle compte 7 niveaux allant du niveau 1 (anomalie) au 7 (accident majeur).

Comme déjà mentionné, cette anomalie n’a eu aucun impact sur la sûreté du personnel et de la population, ni sur l’environnement.