Aller au contenu principal

Doel 2 : anomalie classée au niveau INES-1

Le lundi 8 août 2016, lors de travaux de maintenance réalisés dans la centrale nucléaire de Doel 2, un module électronique a été réinitialisé. Suite à cette manipulation, deux vannes du circuit d'eau alimentaire auxiliaire, qui fonctionnaient en mode automatique, sont passées en mode manuel. Ces vannes ont pour fonction de permettre d'injecter de l'eau alimentaire supplémentaire vers les générateurs de vapeur en situation d'urgence. Selon les spécifications techniques, les quatre vannes du circuit d'eau alimentaire auxiliaire doivent toujours se trouver en mode automatique , même si en cas de situation d'urgence réelle, elles se mettent automatiquement en mode automatique. Dans le cas présent, deux des quatre vannes sont restées en mode manuel pendant 9 heures jusqu'à ce que l'irrégularité soit constatée et corrigée, ce qui constitue une transgression des spécifications techniques.  

Après analyse, cet événement a été classé au niveau 1 sur l'échelle INES. INES (International Nuclear Event Scale) est un outil de communication destiné à faciliter la perception de l'importance d'un événement impliquant des sources de rayonnements ionisants. Elle compte 7 niveaux allant du niveau 1 (anomalie) au 7 (accident majeur).  

Cette anomalie n'a eu aucun impact sur la santé du personnel, de la population, ni sur l'environnement.