Aller au contenu principal

Classification des déchets en Belgique

En Belgique, l’organisme national des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies (ONDRAF) classe les déchets radioactifs en 3 catégories : A, B et C.

  • CATÉGORIE A : elle est constituée des déchets de faible et moyenne activité à courte demi-vie. Les déchets de faible activité contiennent de petites quantités de radioactivité. Ils sont issus principalement de l'exploitation des centrales nucléaires, mais aussi du retraitement des combustibles usés, de la recherche et de la production de radio-isotopes et de leur utilisation dans la médecine et l'industrie nucléaire. Exemples : sur-chaussures, tabliers de protection contaminés, chiffons, filtres, tubes médicaux, aiguilles, seringues, bâches en plastique de protection utilisées dans les travaux d'entretien, etc.
     
  • CATÉGORIE B : elle regroupe les déchets de faible et moyenne activité à longue demi-vie. Les déchets de moyenne activité ont un niveau de radioactivité supérieurs à ceux de faible activité. Ils nécessitent un blindage en cas de manipulation. Ils sont issus principalement de la fabrication de combustibles nucléaires, de la recherche nucléaire et du retraitement des combustibles nucléaires usés. Lorsqu'un réacteur est démantelé, certaines parties du réacteur sont également classées comme déchets de moyenne activité.
Les déchets de catégorie A et B représentent plus de 95% du volume total des déchets, mais moins de 10% de la radioactivité de tous les déchets radioactifs.
  • CATÉGORIE C : elle regroupe les déchets de haute activité. Ils proviennent principalement des combustibles usés et des activités de retraitement des combustibles usés. Les déchets de catégorie C ont un niveau de rayonnement si élevé  qu’ils émettent de la chaleur en quantité importante. Ils nécessitent un blindage lourd et un système de refroidissement.